Alfortville (Val-de-Marne)

 

Site internet : http://alfortville.fr/

Le projet a porté sur la réalisation d'une base de données cartographiques des espaces verts au sein de la commune d'Alfortville (Val de Marne). Ce projet est porté par les Services Techniques de la ville et plus particulièrement celui du Patrimoine et des Espaces Verts. Il s'inscrit dans la démarche de la Municipalité d'accorder une attention particulière au cadre de vie, à l'embellissement de la ville et tout particulièrement à l'entretien et au développement de ses espaces verts. Pour rappel, la ville qui a obtenu sa 1ere fleur en avril 2009, vient tout juste d'obtenir sa 2eme fleur (la cérémonie officielle de présentation  a eu lieu en avril 2013). Cette "notation" récompense les efforts des villes à prendre en compte plusieurs critères tels que le patrimoine paysager et végétal, le développement durable et le cadre de vie ou encore l'animation et la valorisation touristique.

Le Projet

La création et la mise en place d'une base de données cartographiques va permettre dans un premier temps de réaliser un recensement de l'ensemble des espaces verts présents sur le territoire d'Alfortville. Cela permettra à la ville de communiquer sur les surfaces réelles existantes d'espaces verts et de mettre en avant les actions réalisées depuis plusieurs années autour des parcs et jardins.

Dans un second temps, la base de données cartographiques pourra servir d'outil de gestion notamment en terme d'entretiens ou de gestions différenciées des différents types d'espaces verts . Pour cette raison, un travail de qualification des surfaces a été initié en dissociant les surfaces naturelles des surfaces minérales.

Notre Action

La création de la base de données des espaces verts s'est réalisée en trois étapes distinctes :

  • Prétraitement des données : dans un premier temps, une phase d'identification et de localisation de tous les espaces verts a été réalisée à partir des données fournies par les Services Techniques de la ville, du cadastre et d'images aériennes. Certains sites ont directement été numérisés à partir d'orthophotographies tandis que certains parcs et squares ont été numérisés à partir de plans de géomètres. Une première base de données à ainsi été créée. Cette étape indispensable a permis de préparer la phase des relevés de terrain.
  • Mission de terrain : Le but était de vérifier/valider les numérisations effectuées, mais surtout de récolter des données brutes. Chaque espace vert a été visité afin de recueillir des relevés GPS, des relevés métriques et des séries photographiques.  En parallèle, une phase de comparaison des numérisations pré-terrain avec nos relevés a été réalisée. Pour finir, ont été dissociés les surfaces naturelles des surfaces minérales.

   

Site identifiable sur cadastre et imagerie aérienne, mais nécessitant des relevés de terrain pour dissocier  les surfaces « naturelles » et les surfaces « minérales »

  • Post-traitement et structuration des données: la structuration de la base de données s’est effectuée au sein du logiciel SIG OpenSource QGis. Chaque périmètre a été intégré, vérifié, modifié puis validé par les services techniques de la ville. La table attributaire a été complétée par des informations de type superficie, type d’espace vert, type de surface, coordonnées, identifiants des photos, date de saisie etc… Enfin, une typologie a été définie pour chaque site en précisant les espaces verts de type square, accompagnement de bâtiments publics, équipements sportifs etc …

 

 

 

 

 Posted by at 14 h 49 min